Prendre rendez-vous en ligne sur BfordocChirurgie du dos

13 septembre 2021

Comment soigner une discopathie dégénérative lombaire ?

La discopathie dégénérative lombaire est souvent la cause de douleurs chez les patients atteints de maux de dos. Mais comment survient cette maladie ? Quels sont les facteurs de risque ? Et plus encore, comment soigner une discopathie dégénérative lombaire ? Est-ce que vous devez absolument  penser à la chirurgie du dos ? Si oui, dans quel cas et à quel moment ?

Réponses à l’ensemble de ces questions dans notre article du jour :

1.Une discopathie dégénérative lombaire : qu’est-ce que c’est ?

A. En savoir plus sur la discopathie dégénérative lombaire

Une discopathie dégénérative lombaire désigne la dégénérescence progressive de vos disques intervertébraux. On parle aussi d’usure progressive de la colonne vertébrale.

Ces disques placés entre deux vertèbres de la colonne vertébrale jouent un rôle essentiel. En effet, ils permettent d’amortir les chocs lors d’activité physique comme la marche ou lors d’un saut.

Une discopathie peut affecter un ou plusieurs disques. En outre, le disque L5 et S1 est le plus souvent touché.

C’est également  l’une des maladies les plus courantes affectant la colonne vertébrale !

Si la discopathie est sévère, elle peut également favoriser l’apparition d’arthrose.

B. Quels symptômes ?

Le principal symptôme rencontré par les patients est une douleur au niveau du dos. Parfois caractérisée par une douleur  “en barre”. Cette douleur a tendance à irradier dans d’autres zones du corps et peut provoquer l’apparition d’autres maladies comme une sciatique.

En fonction de la zone atteinte, on parlera  :

  • de lombalgie : lorsque la douleur est située dans le bas du dos,
  • de cervicalgie : lorsque la douleur est située au niveau des cervicales,
  • de dorsalgie : lorsque la douleur est située dans le haut du dos.

2. Diagnostic et causes

A. Comment diagnostiquer une discopathie dégénérative lombaire ?

Dans un premier temps, une analyse de la souplesse et de la mobilité du dos sera réalisée. Ensuite des radiographies du dos ainsi qu’une IRM viendront préciser la localisation de la dégénérescence. L’IRM permet de classer le stade de cette pathologie et est donc indispensable.

L’objectif secondaire étant également d’observer une éventuelle complication comme la présence d’une hernie discale (lien article).

B. Comment apparaît une discopathie dégénérative lombaire ?

Il faut savoir que cette dégénérescence est naturelle : en effet à mesure que nous vieillissons nous perdons en élasticité, ce qui peut provoquer ainsi un fonctionnement anormal de nos articulations. Le disque perd de sa qualité et de déshydrate, la discopathie apparait alors.  Dès lors, la discopathie se manifeste lentement et progressivement.

Cependant certains éléments peuvent favoriser l’apparition d’une discopathie dégénérative lombaire :

  • le surpoids : être en surpoids est délétère pour votre colonne vertébrale, qui doit supporter une charge supplémentaire. Cela favorise donc l’usure de vos disques vertébraux.
  • l’âge : comme nous le disions plus haut, une discopathie dégénérative lombaire a plus de chance de se développer à mesure que nous vieillissons.
  • d’autres pathologies au niveau du dos : certaines pathologies favorisent l’apparition d’une discopathie dégénérative lombaire telles que les hernies discales.
  • une mauvaise hygiène de vie : une mauvaise alimentation, ou encore le tabagisme favorisent les risques d’apparition d’une discopathie dégénérative lombaire.
  • peu ou pas d’activité physique : en cas d’activité physique insuffisante, vos muscles du dos plus faibles ne parviendront pas à soutenir votre colonne vertébrale et votre rachis. Favorisant ainsi une usure de vos disques vertébraux.
  • le patrimoine génétique

C. Comment ralentir l’évolution?

Quelles activités physiques préconiser ?

Plusieurs sports sont privilégiés pour prévenir une dégénérescence d’une discopathie lombaire. Nous pensons notamment à la natation, au vélo , la marche à pied ou la gymnastique douce.

Les autres sports ne sont pas interdits. Vous pouvez pratiquer n’importe quel sport du moment que vous avez une activité physique.

La pratique d’un sport permet d’avoir des muscles posturaux toniques et réactifs qui absorberont les contraintes et protégeront votre dos.

3. Et donc, comment soigner une discopathie dégénérative lombaire ?

A. La première étape : le traitement médicamenteux

Soigner une discopathie dégénérative lombaire consiste dans un premier temps à soulager les douleurs du patients en cas de crise. Pour cela un traitement médicamenteux à base d’antalgiques, d’anti-inflammatoires et de myorelaxants (médicaments permettant aux muscles de se détendre) seront prescrits.

De la kinésithérapie en complément peut être prescrit par votre médecin. Le kinésithérapeute va ainsi chercher à détendre vos muscles surtout dans les positions douloureuses.

Il peut également intervenir pour travailler sur le réajustement postural. Pour cela du gainage ainsi que d’autres exercices permettant de renforcer votre ceinture abdominale seront adoptés.

De même, si cela ne suffit toujours pas, des infiltrations de corticoïdes seront nécessaires.

B. La deuxième étape : envisager la chirurgie du dos

Si les étapes précédentes ne parviennent toujours pas à calmer la douleur ou si cela devient trop handicapant au quotidien, alors la chirurgie du dos est envisagée en dernier recours.

L’objectif principal sera donc de diminuer les douleurs lombaires en limitant les mouvements des différents disques atteints. Pour cela, un geste d’arthrodèse sera effectué par le chirurgien.

Et pour en savoir plus sur ce qu’est une arthrodèse, nous vous invitons à consulter notre article ici (lien article).


Pour soigner une discopathie dégénérative lombaire, il faut donc dans un premier temps recourir à un traitement médicamenteux tels que des antalgiques, des anti-inflammatoires ainsi que des myorelaxants. Kinésithérapie et infiltration de corticoïdes viendront également compléter cette liste.

Si malgré tout cela ne suffit pas, la chirurgie du dos  intervient alors. Le but étant de diminuer les douleurs lombaires ressenties par le patient.

Si vous êtes dans cette situation,  nous vous conseillons vivement d’opter pour des professionnels reconnus et spécialisés dans les toutes dernières techniques chirurgicales telle que la chirurgie endoscopique du dos.

Associée à la RRAC (Récupération Rapide Après Chirurgie), vous récupérerez plus rapidement, puisque les suites postopératoires seront bien moins lourdes.

Mais ce type de chirurgie n’est pratiquée que dans certains centres de santé.

Ainsi, nous vous recommandons de prendre RDV au centre de chirurgie endoscopique du dos à Bordeaux Mérignac dès à présent en cliquant ici :

Dans le cas d’une chirurgie du dos, c’est l’assurance de bénéficier d’une prise en charge optimale pour soigner votre discopathie dégénérative lombaire.

Revenir vers le haut